Revêtements thermoplastiques 2017-11-20T12:09:41+00:00

Revêtements thermoplastiques

Ces revêtements présentent des propriétés :

  • Très bonne résistance à la corrosion

  • Résistance aux chocs

  • Résistance à l’abrasion

  • Tenue UV

  • Couleur RAL possible

Les marques :

RILSAN, POLYETHYLENE, Polyamide, Nylon…

Applications :

Par poudrage électrostatique ou bain ou lit fluidisé.

Possibilité de revêtements agrées contact Eau potable ou Alimentaire : Norme FDA, ACS

Caractéristiques

• Nature : Nylon, polymides – Epaisseur : 100 µm à 600 µm
Température mise en oeuvre : 220°C environ – Température d’utilisation : jusqu’à 150°C

Solutions techniques apportées


Alimentaire, papeterie, mouliste et outillage automobile, encres, peintures, colles.

Les revêtements à base de polymères fluorés (Teflon®) sont très connus notamment dans les articles ménagers et leur qualité anti-adhérente est très appréciée. Des procédés industriels ont permis une nette amélioration de leurs performances et de les spécifier pour de très nombreux cas industriels dans le cadre de notre gamme Microflon®, Fluoref®, Fluorimid®.

La tension superficielle des résines fluorées (FEP, PFA, MFA, PTFE) empêche toute adhérence de : colles, produits alimentaires, tartre, givre, caoutchouc, epoxy, polyester, thermoplastiques divers à l’état fondu, thermodurcissables, engrais, ciments,…

Selon les cas, les revêtements choisis possèdent des caractéristiques modifiées selon que l’on rencontre simultanément collage & corrosion, collage & usure, collage & température élevé. Notre expérience nous permet de faire le meilleur choix parmi les variantes possibles.

Exemples de cas d’anti-adhérence :

  • Non-collage vis-à-vis de joint élastomère en présence de tartre
  • Anti-adhérence sur moules pour matières plastiques qui permet une facilité de démoulage, une non-déformation des pièces et d’augmenter la capacité de production
  • Non-colmatage de produits pulvérulent collant dans le cadre de pièces étant utilisé dans le secteur alimentaire
  • Non-adhérence sur des outillages sur lesquels se dépose de la peinture liquide ou poudre formant à terme une croute épaisse difficile à nettoyer. En remplacement des moyens de décapage par traitement thermique ou chimique de pièces d’outillages dans toutes les industries qui utilisent des peintures ou colles.
  • Revêtements alimentaires, FDA & normes européennes

 

Découpoir à biscuits                Moules multiples                Trémie

Aéronautique, packaging

Sous forme de revêtements minces, les polymères fluorés ont une tenue en température comprise entre -180°c et 280°C. Elles peuvent atteindre 350°C en pointe ; les résines fluorées PTFE ont une vitesse de dégradation de l’ordre de 0.0006% par heure en poids. Par contre, à de telles températures leur tenue mécanique est évidemment faible.

Nous traitons d’autres types de revêtements (notamment à base de MOS²) qui ont  une tenue en température nettement supérieure (de l’ordre de 450°C en continu).

Pour toute autre température supérieure à 450°C, n’hésitez pas à nous consulter. Nous sommes à même de vous proposer différentes solutions de revêtements.

Robinetterie nucléaire

Tenue BS jusqu’à plus de 900 heures

Les problèmes de corrosion de pièces métalliques peuvent globalement être divisés en 3 groupes. La tenue aux agents chimiques (bases ou acides) très agressifs à de hautes températures (150°C). Il est pratiquement indispensable d’envisager l’utilisation de revêtements épais type ECTFE ,ETFE ou PFA. La migration de fines molécules à travers tout polymère devient négligeable pour des épaisseurs supérieures à 600µ et ce jusqu’à 1000µ selon les résines. Ces résines s’appliquent par poudrage électrostatique sur pièce chaude et des épaisseurs de 600µ à 1mm peuvent être appliquées. Elles sont tout particulièrement conçues pour la réalisation de revêtements anti-corrosion pour le secteur de la chimie : cuves, agitateurs,… En outre, nous sommes capables de vous apporter des solutions en terme de solution de revêtements polymérisables « à froid » pour des pièces nécessitant réparation.

La tenue à la corrosion ambiante qui est unanimement quantifiée par le nombre d’heures de tenue au brouillard salin.

Il est rare que l’on fasse appel aux polymères seuls pour résoudre un problème d’oxydation. On demande simultanément d’autres performances telles que coefficient de frottement faible, fonction anti-bruit, tenue à la température, frottement ou isolation électrique. De nombreuses solutions associées à nos solutions de résines fluorées peuvent être apportées : zinc lamellaire, nickelage, anodisation dure, phosphatation…

La tenue au freeting corrosion et couple galvanique.

Des pièces mécaniques en déplacement relatif de faible amplitude mais de grandes fréquences présentent parfois des traces de corrosion et d’usure importantes. Nos revêtements Fluoref®, Fluorimid® ou Microflon® apportent des solutions très performantes, les dépôts minces pénétrant se comportent comme des des lubrifiants secs soudés sur le métal. Une étude approfondie sur le choix des matériaux en contact doit être réalisée dans chaque cas.

 Vanne chimie                                                                  Projet Off Shore             

Résistance à la rayure : papeterie, outillage industriel

Les résines polymères fluorées comme tout revêtement s’usent.

C’est pourquoi nous sommes capables de trouver des compromis dans nos revêtements en conservant leurs propriétés initiales souhaitées (anti-adhérence, tenue à la température) et en leur octroyant soit par des charges associées à nos résines fluorées, soit par des préparations de surfaces adéquates (sous-couches dures), soit par des épaisseurs différentes qui permettent d’augmenter de façon significative la durée de vie de nos revêtements.

Exemples typiques : papeterie, outillage industriel, moulistes…

  

Clamp Technip   Rouleau pour industrie textile/composite   

Ajustement des pièces de mécanique de très haute précision : Aéronautique, armement, nucléaire

Le « fretting corrosion » ou corrosion  de frottement concerne les dommages provoqués par la corrosion au niveau du contact de deux surfaces métalliques en mouvement relatif l’une par rapport à l’autre. Ce phénomène peut être accentué par un couple galvanique selon l’ambiance lorsque les métaux en regard sont de matière différentes.

Elle se produit essentiellement lorsque l’interface est soumise à des vibrations (mouvement relatif répété de deux surfaces en contact) et à des charges de compression.

Ce mouvement relatif peut être très faible (petit débattement de l’ordre de quelques µ). En présence d’un mouvement de frottement continu en milieu corrosif, on utilise de préférence le vocable de tribocorrosion.

Nos moyens de réduire cette corrosion sont l’utilisation de revêtements qui s’auto-lubrifient ; le frottement est ainsi réduit et l’oxygène est exclu de la surface. Nos revêtements à base de PTFE ou autres (FEP ; Mos²) sont utilisés dans le domaine de la mécanique fine. Nous sommes à même pour certains secteurs d’activité (aéronautique, armement, spatial, nucléaire,…) de revêtir des pièces dans des tolérances très étroites (3µ+/-1µ) pour lesquelles un contrôle dimensionnel à 100% peut être opéré avant et après traitement (gamme Microflon®).

        

Boisseau de régulation de kerosène  Piston de compresseur d’air  Couronne moteur hélicoptère

Jusqu’à des coefficients de frottement <0.02 : aéronautique, sous-traitance automobile

Il est également possible de bénéficier des excellentes qualités de frottement des résines fluorées sur les pièces mécaniques frottantes. Plusieurs types de revêtements fluorés présentent des qualités et possèdent d’autres caractéristiques moins connues que les précédentes :

  • Excellente adhérence sur métal, alliages légers, céramiques, fontes
  • Précision du revêtement : nous avons la possibilité de tenir des tolérances extrêmement serrées pour la mécanique fine. Des épaisseurs de 3µ +/-1µ peuvent être réalisées. Pour des traitements plus épais, on peut obtenir par exemple 10µ +/-3µ. Il est même possible d’ajuster des pièces mécaniques avec un jeu nul ( boisseau de robinet cylindrique pour l’industrie aéronautique).
  • Sous forte charge, le coefficient de frottement peut atteindre 0.02. De très nombreuses applications résultent du faible coefficient de frottement statique : les phénomènes de collage soit métal-métal, soit caoutchouc-métal très connus en aéronautique et en hydraulique sont solutionnés.

Les procédés Fluorimid®, Fluoref® et Microflon® associent des résines fluorées à des charges destinées à renforcer les résines de base. Ils permettent des frottements métal/métal sans grippage, sans usure et avec des diminutions de coefficient de frottement considérables (jusqu’à 0.02). Tout effet de collage mécanique est éliminé. Les élastomères ne collent pas sur une pièce revêtue. L’effet de stick slip est supprimé.

On ne traite en général qu’une pièce sur deux : la pièce mâle de préférence. La contrepartie doit être de meilleure qualité possible quant à sa rugosité, sa dureté et sa géométrie. Des stabilisations thermiques des pièces à traiter doivent être envisagées si des déformations géométriques sont à craindre.

      

Pistons

Isolation électrique

Le PTFE est un excellent isolant et possède de remarquables propriétés diélectriques. Il possède aussi une bonne résistance à l’arc électrique et à l’effet Corona.

A l’inverse, le PTFE chargé peut avoir une propriété conductibilité électrique :

En effet, Fluorotechnqiue peut aider ses clients à améliorer les propriétés du PTFE en réalisant des mélanges de poudres pour ne pas supprimer le flux électrique de la pièce revêtue.

Le pouvoir isolant élevé, combiné à la résistance thermique et à la tenue au vieillissement a fait des revêtements polymères un matériau de choix pour les industries électriques et électroniques (gainages de câble, isolateurs…)

Fonction Anti-Bruit

Le bruit et les vibrations peuvent être d’envahissants polluants dans les différentes industries ou dans la vie du quotidien. Il existe des revêtements pour réduire le bruit causé lors de la friction ou frottement métal/métal. Ces solutions permettent un fonctionnement sans ajout de lubrifiant, ce qui élimine tout risque de nuisance sonore et réduit les fréquences de maintenances.

Économies d’eau

Nos différents revêtements peuvent être utilisés dans le secteur du transport de l’eau potable et permettent de réaliser des économies importantes. En effet, les pièces traitées peuvent être nettoyées plus facilement et plus rapidement ce qui permet d’utiliser moins d’eau.